Bloc autonome

Les BAES ( Bloc Autonome Eclairage de Sécurité ) se déclenchent en cas de défaillance du système d’éclairage normal. Ils deviennent alors une source d’une durée d’au minimum 1 heure. Ils sont obligatoires dans les immeubles d’habitation ( arrêté du 31/01/1986 )

B.A.E.S: (Installation-Vérification-Remise en état) :
B.A.E.S

Lors de la maintenance, le Bloc Autonome est sorti de son emplacement afin de contrôler son fonctionnement en cas de coupure de courant.

Nous offrons à nos clients la possibilité de souscrire un CONTRAT DE MAINTENANCE pour être sur de faire procéder une fois par an à la vérification de leurs BAES.

Article 94
Que l’éclairage soit naturel ou artificiel, l’éclairement doit être suffisant pour permettre aux personnes de se déplacer et de repérer aisément les issues. De plus le parc de stationnement doit comporter un éclairage de sécurité permettant d’assurer un minimum d’éclairement pour repérer les issues en toutes circonstances et effectuer les opérations intéressant la sécurité. Pour ce faire, l’éclairage de sécurité doit être constitué par des couples de foyers lumineux, l’un en partie haute, l’autre en partie basse, assurant un éclairage d’une puissance d’au moins 0,5 watt par mètre carré de surface du local et un flux lumineux émis d’au moins cinq lumen par mètre carré. L’éclairage de sécurité doit permettre la visibilité des inscriptions ou signalisations visées à l’article 92 ci dessus soit par éclairage direct, soit par des lampes conçues spécialement pour matérialiser de telles indications. Les foyers lumineux visés au deuxième alinéa ci-dessus doivent être placés le long des allées de circulation utilisable par les piétons et près des issues. Les foyers lumineux placés en partie basse doivent être situés au plus à 0,50 mètre du sol. Les sources d’électricité destinées à alimenter les foyers lumineux susvisés doivent être autonomes ; elles peuvent être constituées soit par des blocs autonomes répondant aux dispositions de l’arrêté du 2 octobre 1978 du ministère de l’intérieur, soit par un groupe électrogène. L’éclairage de sécurité doit pouvoir fonctionner pendant une heure.

 

CONTRAT DE MAINTENANCE
Art. 101. –
Le propriétaire ou, le cas échéant, la personne responsable désignée par ses soins, est tenu de faire effectuer, au moins une fois par an, les vérifications des installations de détection, de désenfumage, de ventilation, ainsi que de toutes les installations fonctionnant automatiquement et des colonnes sèches. Il doit s’assurer, en particulier, du bon fonctionnement des portes coupe-feu, des ferme-portes ainsi que des dispositifs de manoeuvre des ouvertures en partie haute des escaliers. Il doit également assurer l’entretien de toutes les installations concourant à la sécurité et doit pouvoir le justifier par la tenue d’un registre de sécurité.